Jonathan Beliën

Jonathan Beliën

Freelance Web Developer

« Spécialiste » en cartographie numérique
Membre du conseil d'administration d'OpenStreetMap Belgique
Membre d'Open Labs (Albanie)
Fan de LEGO et de bande-dessinées
Photographe amateur



Pourquoi utiliser OpenStreetMap à la place de Google Maps ?

Publié le 14.07.2018

Article écrit pour l’open Summer of code 2018.


Commençons par dire qu’il n’y a aucun doute sur le fait que Google Maps est un bon produit et que ses outils (API, librairie JavaScript, …) fonctionnent bien et sont faciles à mettre en place mais

C’est Google qui décide

Quand Google Maps a démarré il y a plus de 10 ans, tout était complètement gratuit mais ces derniers mois les choses ont changé drastiquement !
La première décision prise par Google a été de limiter le nombre de requêtes gratuites par jour. Si cela n’a pas vraiment eu d’impact sur les petits utilisateurs qui n’atteignent pas la limite d’utilisation, certains gros utlisateurs ont alors préféré d’autres solutions comme OpenStreetMap (par exemple, Foursquare et Pinterest).
Les derniers changements (de juin 2018) ont beaucoup plus d’impact : Google a non seulement décidé d’encore réduire la limite du nombre de requêtes gratuites (de 25000 cartes par jour à 28000 cartes par mois, soit plus ou moins 1000 cartes par jour, donc 25 fois moins) mais aussi d’obliger les utilisateurs à fournir leur numéro de carte de crédit même si la limite gratuite n’est pas dépassée !

Impact sur le site du Premier Ministre :

Impact sur le site du Premier Ministre

L’argent est bien sûr un problème mais il y a pire : Google peut décider ce qui affiché, masqué ou mis en évidence dans la carte et la manière de l’afficher. Que faire si Google décide de masque ou de mettre en évidence certains types de magasins, par exemple ou pire, que faire si Google décide de dessiner les frontières entre pays à leur convenance… Ceci peut vite mener à de réels problèmes éthiques !

Pour résumer, vous n’avez absolument aucun contrôle, Google peut changer les conditions d’utilisation de leurs services quand ils veulent et ce ne sera plus que probablement pas à votre avantage !

Pourquoi OpenStreetMap ?

OpenStreetMap est (principalement) une carte du monde entier publiée gratuitement sous une licence de contenu libre. Construite par des contributeurs bénévoles, elle est éditable par tous et en constante évolution.

La licence OpenStreetMap autorise un accès libre (ou quasiment libre) à nos cartes et à l’ensemble des données cartographiques sur lesquelles elles sont construites. Notre projet vise à promouvoir des usages innovants et intéressants de ces données.

OpenStreetMap use is free as in free beer but also as in free speech !
L’utilisation d’OpenStreetMap est gratuite comme une bière gratuite et libre comme la liberté d’expression !
Tout le monde peut contribuer et tout le monde peut l’utiliser ! Les données OpenStreetMap sont ouvertes ! Peut importe que vous soyez développeur, scientifique, activiste, cartographe, géographe, …, tout citoyen peut utiliser la base de données OpenStreetMap pour satisfaire ses besoins quels qu’ils soient.

Vous avez accès aux données

Google Maps ne vous donne pas accès aux données utilisées pour créer la carte (et c’est le cas de la plupart des solutions propriétaires) mais vous avez un accès complet à la base de données OpenStreetMap !

L’accès aux données signifie que vous pouvez construire une carte qui répond à vos besoins et ne dépend donc pas des décisions du fournisseur de carte.

OpenWhateverMap

Si vous avez besoin de certaines informations, il vous suffit de les télécharger ! Que vous ayez besoin de tous les bâtiments de Bruxelles pour un projet de recherche, de trouver le distributeur de billets le plus proche ou toutes les informations disponibles dans le pays que vous visitez et que vous en ayez besoin hors ligne … ce sont toutes des requêtes faciles à exécuter ! Les données OpenStreetMap sont ouvertes !

OpenStreetMap couvre le monde entier et quel que soit le pays les contributeurs utilisent les même règles, il est donc aisé de passer du niveau local (votre quartier) à une vue globale de la Terre entière !

Et si vous voyez que quelque chose n’est pas correct dans la carte, il vous suffit de faire la correction ou de prévenir la communauté et nous ferons la correction ! Corriger et améliorer la carte ne profitera pas seulement à une seule grosse compagnie mais à tout le monde. OpenStreetMap est créé et mis à jour par des citoyens comme vous.

La force de la communauté

Grâce à des centaines de millier de contributeurs à travers le monde, OpenStreetMap est probablement la carte la plus complète et la plus à jour de la planète.

Quand le centre de Bruxelles est devenu officiellement réservé aux piétons, la mise à jour d’OpenStreetMap a immédiatement été faite le jour où c’est devenu officiel ; même chose pour les changements récents à Gand. Google Maps a bien sûr également fait la mise à jour mais cela a pris des semaines, parfois des mois … et cela mène évidemment à des problèmes (navigation, routage, …).

Les pays en développement sont également un bon exemple de la force de la communauté : les organisations humanitaires (comme Médecins Sans Frontières, la Croix-Rouge, …) ont souvent besoin de cartes pour préparer et coordonner leurs actions sur le terrain. Cela coûte généralement très cher d’acheter des cartes de ces régions (pour autant que ces cartes existent). Elles ont donc décidé d’utiliser OpenStreetMap. Elles font appel à nous de manière régulière pour cartographier les régions du Monde où elles doivent intervenir.

Exemple de la différence entre OpenStreetMap et Google Maps dans la région de Kathmandou : Comparaison entre OpenStreetMap et Google Maps à Kathmandou

C’est bien beau tout ça mais passons à la technique …

Il existe un nombre gigantesque de librairies et outils utilisant les données OpenStreetMap.

Si vous cherchez un fond de carte, il y a un nombre (presque) infini de solutions en fonction de vos besoins (carte standard, carte cycliste, carte liée à l’accessibilité, …). Jetez un coup d’oeil sur le wiki : https://wiki.openstreetmap.org/wiki/Tiles#Servers et si vous voulez jouer avec des Vector Tiles, allez voir https://openmaptiles.org/.
OpenStreetMap Belgique propose également son propre fond de carte pour la Belgique et les pays limitrophes : https://tile.osm.be/.

Si vous cherchez une API de géocodage, allez voir Nominatim : https://nominatim.openstreetmap.org/.

Si vous cherchez un algorithme de routage, jetez un coup d’oeil à OSRM (http://project-osrm.org/), GraphHopper (https://www.graphhopper.com/), Itinero (http://www.itinero.tech/), …

Tout ce qu’il est possible de faire avec Google Maps est possible avec OpenStreetMap et (presque) aussi facile à mettre en place !

Vous pouvez trouver plus d’information sur le site https://switch2osm.org/ !

Vous pouvez aussi allez voir les librairies développées par Mapbox : https://www.mapbox.com/help/how-web-apps-work/.
C’est probablement le moyen le plus simple de migrer de Google Maps à OpenStreetMap : les libraries et API développées par Mapbox vous fournissent toutes les fonctions fournies par Google Maps (fond de carte - vous pouvez même choisir vos propres styles -, routage, géocodage, …) et sont toutes basées sur les données OpenStreetMap. La plupart des produits développés par Mapbox sont open-source mais certains services et fonctions présentent un inconvénient, vous devrez payer si vous dépassez la limite du nombre de requêtes gratuites.


Un peu plus de lecture (et les sources utilisées pour rédiger cet article) :

En Français :

En Anglais :